Jupiter – Opposition 2011

Nuit du 1er au 2 aout 2011 : A 3 mois de son opposition (29 octobre 2011), Jupiter devient observable … à condition d’être matinal !

En effet, début août, Jupiter se lève vers minuit et demi et passe au méridien vers 7h30. A l’occasion de mes congés, je profite d’une (exceptionnelle) nuit dégagée (après un mois d’octobre de juillet tout aussi exceptionnel…) pour observer Jupiter.

Accompagné de Pascal et Jean-Sébastien du club de Blénod-les-PAM, nous nous rendons dans une clairière située sur les hauteurs de Pont-à-Mousson, loin des lumières parasites. La première partie de nuit est consacrée au ciel profond et pour moi à des tests de repérage aux coordonnées.

En deuxième partie de nuit, alors que Jupiter se lève, les conditions se dégradent du fait de l’apparition d’une buée importante sur les optiques (objectif mais également chercheur et oculaires). L’utilisation d’une couverture ne suffisant pas, le tube et le chercheur sont démontés et placés dans ma voiture pour qu’ils se réchauffent. Finalement, une brise finira par sécher les optiques.

Malgré d’importantes turbulences, les premières observations de Jupiter après son levé permettent de deviner les principales formations nuageuses ainsi que la tache rouge. J’utilise la PLA-C avec et sans Barlow X2 pour imager. A plusieurs mois de son opposition, la planète géante occupe 1/9eme du capteur, plus que Saturne à l’opposition !

En fin de nuit, les conditions d’acquisition s’améliorant (disparition quasi totale de la buée et hauteur sur l’horizon atteignant une quarantaine de degrés) et malgré quelques problèmes techniques (plantages du logiciel d’acquisition, poussières sur le capteur), plusieurs acquisitions et observations on pu être effectuées. Nous remballons le matériel vers 6h00.

Seules les acquisitions de fin de nuit sont réellement exploitables. Les autres sont trop affectées par la turbulence, la buée et des réglages d’exposition un peu trop faibles (<20 ms, 30 ms semblant l’idéal), mais les résultats sont encourageants pour la suite !

  • Matériel : Mak. 150/1800, caméra i-Nova PLA-C, Barlow Televue X2
  • Traitement : Registax 5.1

Jupiter 02/08/11, 02h48 TU, hauteur 42°

Nuit du 2 au 3 septembre 2011 :

Le week-end et une nuit claire me permettent une sortie avec le club de Blénod au milieu des champs du côté d’Euvezin. Ce site offre un espace bien dégagé ainsi qu’une pollution lumineuse et une humidité limités (20 km de PAM et peu de végétation à proximité).

La première partie de nuit est consacrée au ciel profond (pas simple sans GOTO et avec un 150, mais le repérage aux coordonnées fonctionne plutôt bien … à condition de ne pas inverser les sens des coordonnées !) ainsi qu’à l’observation avec d’autres instruments des membres du club (dont le fameux 400 de Pascal, fait maison !).

Jupiter pointe lentement son nez à l’horizon Est. Malgré une hauteur assez faible, la turbulence et le chromatisme sont limités, me permettant d’effectuer des observations en visuel et de débuter l’acquisition.

Visuellement, 6 satellites semblent orbiter autour de Jupiter. Après vérification dans Stellarium, les quatres « galiléens » sont bien présents, les deux autres sont des étoiles. La Grande Tache Rouge est également visible mais disparait trop rapidement pour pouvoir être observée lorsque Jupiter atteint le méridien en fin de nuit.

Inévitablement, la buée fait son apparition (le chercheur semble particulièrement sensible), mais l’utilisation d’une couverture permet dans faire disparaitre une grande partie du ménisque pour terminer les dernières acquisitions avant l’aube.

Paramètres d’acquisition (camera I-Nova PLA-C / Barlow Televue X2) :

L’exposition est fixée à 28 ms (au-dessus le débit chute brutalement … ou PLxCapture plante !). Entre chaque prise, je fais varier le gain entre 700 et 850 (750-800 semblant des valeurs correctes). Surtout, je prends le temps d’affiner la mise au point sur les bandes nuageuses les plus fines de l’hémisphère nord (en bas sur l’image).

Bien sûr, les dernières prises sont comme souvent les meilleures (hauteur > 50°). Au total, entre 1h00 et 6h00 du matin, j’effectue près de 30 acquisitions (au format .ser) d’une durée de 90s à 120s. De quoi s’exercer au traitement pendant pas mal de nuits nuageuses !

Jupiter le 03/09/11 à 3h45 TU, 54° de hauteur (*)

(*) Retraité le 04/11/12 avec AutoStakkert! et Registax 6

Vendredi 23 septembre 2011 :

L’acquisition de séquences sur près de 2 heures me permet d’effectuer une animation de 6 images au format GIF. La Grande Tache Rouge est clairement visible ainsi que les différentes formations nuageuses :

Jupiter, le 23/09/11 entre 21h42 et 23h33 TU (*)

(*) Traité le 04/11/12 avec AutoStakkert!, Registax 6, Paint .Net et GIF Movie Gear

Octobre – Novembre 2011 :

Les journées étant plus courtes et Jupiter se levant de plus en plus tôt, les occasions d’observer se multiplient pendant ces deux derniers mois. Par ailleurs, depuis mon jardin (pourtant assez encaissé entre immeubles et maisons), je parviens facilement à suivre Jupiter jusqu’à son passage au méridien (>50°). Je peux donc m’installer rapidement lorsque le ciel se dégage sans devoir m’éloigner de la ville. A plus de 50° de hauteur, le chromatisme disparait complétement et malgré les turbulences causées par cheminées et toitures, plusieurs acquisitions donnent un résultat plutôt correct (traitements sous Registax 5.1) :

Jupiter et Io le 20/11/11 à 21h09 TU, 51° de hauteur (*)

(*) Retraité le 11/11/12 avec AutoStakkert! et Registax 6

Dimanche 15 janvier 2012 :

Après 2 mois de temps couvert, les premières gelées de l’hiver sont accompagnées d’un ciel dégagé, au moins pendant quelques jours. Je profite de cette fin de week-end pour une rapide sortie du matériel (1 heure 30) pour observer Jupiter. En effet, un vent glacial souffle par rafales en rase campagne, rendant difficiles l’observation et les acquisitions avec la PLA-C (vibrations).

Malgré tout, l’ombre de Io sur Jupiter est parfaitement visible, ainsi que la Grande Tache Rouge. L’une des dernières séquences permet même d’apercevoir Io à la limite de l’atmosphère de Jupiter, à la fin de son transit :

Jupiter et Io, le 15/01/12 à 19h21 TU (47°)

Jupiter et Io, le 15/01/12 à 19h47 TU (45°)

Traitement sous Registax 6 : Environ 1000 images retenues sur 2500 (séquences de 90 secondes), alignement automatiques des couches et de la balance RVB, augmentation du contraste (110/120 %) du gamma (1,10) et ondelettes.

Jupiter et Io, le 15/01/12 entre 19h21 et 19h47 TU (*)

(*) Traité le 11/11/12 avec AutoStakkert!, Registax 6, Paint .Net et GIF Movie Gear

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :