Soleil – Eclipse 2015

Vendredi 20 mars 2015 – Blénod les Pont-à-Mousson

Journée exceptionnelle à double titre : une éclipse partielle du soleil uniquement visible depuis le nord-est de la France compte tenu du ciel voilé sur le reste du pays !

Nous étions nombreux à avoir posé une journée de congé au Club pour cette journée mémorable. Alors que quelques semaines auparavant peu d’entre nous pensait assister à l’éclipse, le temps était au beau fixe en Lorraine.

Arrivés dès 8h30 du matin pour ne pas rater le premier contact de la Lune et du Soleil vers 9h30, nous étions tous un peu nerveux. Nous avons été rapidement rejoint par quelques dizaines de curieux équipés de lunettes filtrantes et intéressés par le phénomène. Les télescopes et lunettes équipés de leur filtre solaire, l’œil à l’oculaire ou derrière les reflex à peaufiner les réglages, nous avons rapidement sentis une baisse sensible de la température, tandis que la lumière ambiante prenait une teinte particulière, proche d’un coucher de soleil. Le soleil est revenu vers 11h45 après le pic de l’éclipse vers 10h30 (Soleil masqué à 75 % environ).

Les photos prises au télescope (retraitées pour accentuer les contrastes) mettent en évidence les cratères lunaires qui se découpent sur le Soleil ainsi qu’une unique tache solaire, de petite taille mais parfaitement visible :

10h09 (heure locale)

10 h 09 heure locale (cliquer pour agrandir)

10 h 17 (heure locale)

10 h 17 heure locale (cliquer pour agrandir)

10 h 33 (heure locale)

10 h 33 heure locale (cliquer pour agrandir)

 

Matériel :

  • Mak. 150/1800 Orion sur SkyView Pro
  • APN Canon 1000D
  • Filtre solaire d’ouverture

IMG_20150320_094117911

IMG_20150320_095707152

IMG_20150320_095754940_HDR

IMG_20150320_100420685

 

Jupiter – Opposition 2015

Vendredi 6 mars 2015 – Euvezin

Reprise des observations après de long mois sans ciel vraiment dégagé. Pas de vent, une très légère brume et malgré la pleine Lune, nous étions nombreux à Euvezin à observer le ciel ce soir là.

Rien de gênant en planétaire et l’occasion de tester mon Mak. 150 collimaté sur une étoile artificielle lors des Samedi Techniques du club.

Ces 4 séquences ont été acquises entre 21h21 TU et 21h45 TU. On y voit Callisto sortant de l’ombre de Jupiter (les autres satellites sont Io et Ganymède).
Si la Grande Tache Rouge avait été visible çà aurait été encore plus sympa !

Callisto sortant de l'ombre de Jupiter (06/03/15 21h21-21h45 TU)

Cliquez sur l’image pour l’agrandir !

Matériel :

  • Mak. 150/1800 Orion sur SkyView Pro
  • Barlow X2 Televue, camera I-Nova PLA-C
  • Séquences de 90 secondes (28 ms) traitées sous AutoStakkert et Registax

 Vendredi 20 mars 2015 – Euvezin

Après l’éclipse du matin, le temps se maintient sur la Lorraine : Ciel dégagé, pas de vent, pas d’humidité dans l’air même en fin de soirée.

L’idéal pour (enfin) filmer la Grande Tache Rouge de Jupiter !

Jupiter et Io (20/03/15 20h39-20h48 TU)

Jupiter et Io (20/03/15 20h39 – 20h48 TU)

Matériel :

  • Mak. 150/1800 Orion sur SkyView Pro
  • Barlow X2 Televue, camera I-Nova PLA-C
  • Séquences de 90 secondes (25 ms) traitées sous AutoStakkert et Registax

Remarques :

  • Les séquences plus longues (120 secondes) avec un temps d’exposition plus faible (20 ms) donnent un résultat moins contrasté et plus flou ;
  • Les tests avec des temps d’exposition plus élevés (33 ms maximum sinon chute du nombre d’images/s) donnent des images un peu trop bruitées.

 

Mars – Opposition 2014

Samedi 25 mai 2014

Un mois et demi après son passage à l’opposition, Mars voit son diamètre diminuer significativement. Malgré tout, les contrastes importants des formations permettent d’obtenir des séquences assez détaillées.

  • Newton Orion 200/1000 + Barlow Televue Powermate x5 + camera i-Nova PLA-Mx (N&B) + filtre IR-Pass 680 nm)
  • Séquence de 120 secondes (exposition : 20 ms)
  • 1000 images compositées et retraitées sous AutoStakkert et Registax
  • Turbulence très faible, pas de vent, pas d’humidité mais quelques passages nuageux
Mars 24/05/14 à 20h46 TU (hauteur : 37°, diamètre : 12")

Mars le 24/05/14 à 20h46 TU
(hauteur : 37°, diamètre : 12″)

Carte des albédos (www.calsky.com)

Carte des albédos (www.calsky.com)

Samedi 3 mai 2014

  • Newton Orion 200/1000 + Barlow Televue Powermate x5 + camera i-Nova PLA-Mx (N&B) + filtre IR-Pass 680 nm)
  • Séquence de 90 secondes (2000 images compositées sous AutoStakkert et Registax)
  • Turbulence faible, pas de vent, pas d’humidité mais passages nuageux
Mars, le 03/05/14 à 21h51 TU (hauteur : 37°, diamètre : 14,3")

Mars, le 03/05/14 à 21h51 TU (hauteur : 37°, diamètre : 14,3″)

En me basant sur les cartes des albédos de Mars (« Astronomie Guide de l’amateur » de Antonin Rükl), j’ai pu situer les zones suivantes, en particulier les nuages au dessus d’Olympus Mons (Nix Olympica) :

Mars_20140503_map

Jupiter – Opposition 2014

Mardi 11 mars 2014

  • Newton Orion 200/1000 + Barlow Televue Powermate x5 + camera i-Nova PLA-C (couleur)
  • Séquence de 90 secondes (500 images compositées sous AutoStakkert et Registax)
  • Turbulence moyenne, vent faible, pas d’humidité
Jupiter, le 11/03/14 à 20h54 TU (hauteur : 56°, diamètre : 41")

Jupiter, le 11/03/14 à 20h54 TU (hauteur : 56°, diamètre : 41″)

Jeudi 13 mars 2014 : Début du transit d’Europe

  • Newton Orion 200/1000 + Barlow Televue Powermate x5 + camera i-Nova PLA-C (couleur)
  • 20 séquences de 90 secondes chacune espacées de 5 minutes entre 19h45 et 21h20 TU ;
  • La mise au point et les réglages de la caméra (exposition et gain) n’ont pas été modifié entre chaque prise, seule la planète a été recentrée dans le capteur ;
  • Les traitements ont été effectués sous Autostakkert et Registax et l’animation a été réalisée avec MakeAVI et Zamzar.

Remarques : Europe a quasiment la taille de la Lune et son albédo très élevée (surface recouverte de glace) explique sa luminosité importante même à 725 millions de kilomètres.
Jupiter tourne sur elle-même en un peu moins de 10 heures et Europe boucle son orbite en 3 jours et demi.

Transit d’Europe devant Jupiter le 13/03/14 entre 19h45 et 21h20 TU


Uranus – Opposition 2013

Nuit du 14 au 15 août 2013

  • Matériel : Newton Orion 200/1000 sur Sky View Pro, Barlow Televue X5, camera i-Nova PLA-Mx (noir et blanc) et filtre IR-Pass 680 nm
  • Acquisition :  Exposition : de 250 à 500 ms, gain :  100 à 85 %, séquences de 240 secondes
  • Traitement : Autostakkert et Registax 6
  • Conditions de prise de vue : Bonnes, pas de vent

A moins de 2 mois de son opposition, Uranus est toujours une cible complexe lorsque l’on n’est pas équipé d’un GOTO. Un repérage aux coordonnées (ex : depuis M31) permet de la cibler dans un oculaire de 25 mm (40x).  Mais il faut ensuite utiliser un oculaire de 8 mm (125x) pour la distinguer d’une étoile et faire ressortir sa couleur bleu-vert.

Le centrage dans le capteur de la PLA-Mx s’effectue ensuite progressivement en utilisant des oculaires de focale de plus en plus courte et deux Barlow X2 et X5.

Pour la mise au point, j’ai étrenné mon nouveau moteur de mise au point (Orion Accufocus) qui donne de bien meilleurs résultats qu’un focuser démultiplié : pas de vibration, pas de risque de sortie du champ :

Uranus, 15 août 2013, 1h22   TU (diamètre : 3,6", hauteur : 41 °)

Uranus, 15 août 2013 à 1h22 TU (diamètre : 3,6″, hauteur : 41 °)

En agrandissant l’image, la phase d’Uranus semble apparaître :

Uranus_20130815-0122b_zoom

Après vérification sur Webastro, il s’agit d’un problème de collimation car l’angle de phase d’Uranus est trop faible (2°12′) et l’illumination est de 100 %.

Saturne – Opposition 2013

Soirée du 24 avril 2013

A quelques jours de l’opposition, la faible hauteur de Saturne à son passage au méridien (environ 30°) ne permettait pas d’espérer des conditions d’observation correctes. Pourtant, les conditions étaient excellentes ce soir là : pas de vent, pas d’humidité et aucune turbulence même à faible hauteur (20°).

A l’oculaire (Mak. 150 à 225x), Saturne apparaissait très nettement permettant de discerner sans difficulté les nuances des formations nuageuses généralement invisibles en observation visuelle. Malheureusement, les différentes séquences réalisées à la PLA-Mx n’ont pas pu être exploitées en totalité :

  • Entre 5 et 40 ms de temps d’exposition ;
  • Entre 50 et 90 % de gain ;
  • 60 secondes par séquence.

Résultat :

  • Aucune séquence n’a pu être traitée par Autostakkert (peut-être un problème de luminosité des images) ; Registax est utilisée pour la totalité du traitement ;
  • Les séquences dont le gain était supérieure à 50 % et le temps d’exposition inférieur à 40 ms étaient trop bruitées, difficilement exploitables même en utilisant la quasi-totalité de la séquences (jusqu’à 2500 images) ;

Pour les prochaines acquisitions :

Si la qualité du ciel et la mise en station le permettent, augmenter le temps d’exposition (> 40 ms), diminuer le gain (< 50 %) et augmenter la durée des séquences (> 60 s) car la rotation de la planète n’est pas perceptible (symétrie).

Exemple :

  • Matériel : Mak. Orion 150/1800, Barlow Televue X2, camera i-Nova PLA-Mx (noir et blanc) et filtre IR-Pass 680 nm
  • Acquisition :  Exposition : 40 ms, gain :  50 %, 80 % des images retenues sur 1500 (60 s)
  • Traitement : Registax 6
  • Conditions de prise de vue : Excellentes
Saturne, le 24/04/13 à 21h41 TU

Saturne, le 24/04/13 à 21h41 TU (22 ° de hauteur)

Soirée du 7 juin 2013

  • Matériel : Mak. Orion 150/1800, Barlow Televue X2, camera i-Nova PLA-Mx (noir et blanc) et filtre IR-Pass 680 nm
  • Acquisition :  Exposition : 50 ms, gain :  78 %, séquence de 120 secondes
  • Traitement : Registax 6
  • Conditions de prise de vue : Bonnes
Saturne, le 07/06/13 à 21h26 TU, 29° de hauteur

Saturne, le 07/06/13 à 21h26 TU, 29° de hauteur

Remarque : l’augmentation du temps d’exposition (jusqu’à 100 ms) ne semble pas avoir d’impact positif sur les acquisitions.

La comète Panstarrs

Mercredi 13 Mars 2013

Panstarrs, la première comète de l’année 2013 (avant Ison en Décembre) était très attendue par le club d’astronomie de Blenod, même si, vu la météo de ces derniers jours, semaines, mois il y avait peu d’espoir de la voir percer les nuages bien épais …

Et pourtant, conformément aux prévisions de plusieurs sites web météo, le ciel s’est dégagé en fin d’après midi !

Malgré un froid assez vif (environ -8 C°) mais un air sec et un ciel très limpide, une partie du club s’est rendu du côté d’Euvezin, privilégié pour ses horizons dégagés et (relativement) peu pollués par la luminosité des agglomérations environnantes.

Le fin croissant de Lune à l’ouest offrait un bon repère pour rechercher la comète au couché du soleil.  Armé d’une paire de jumelles 10×60, après une dizaines de minutes de recherches, j’ai pu enfin l’apercevoir malgré son éclat faible, à la limite des brumes de l’horizon vers 18h30 TU.

Le noyau ainsi que sa queue étaient bien visibles aux jumelles mais a peine discernables à l’oeil nu et à condition de connaitre sa position. Le spectacle n’a duré que quelques dizaines de minutes, la comète étant ensuite noyée dans les brumes de l’horizon.

Mais dans les semaines à venir, Panstarrs sera plus haute dans le ciel même si son éclat faiblira. Ce sera l’occasion sans doute de s’entraîner à faire de l’imagerie en attendant … Ison !

Photos prises par Thibaut Humbert à Pont-à-Mousson (Canon 500D, objectif Canon 50mm f/1.8) :

Panstarrs1

Panstarrs2